Une salle pleine, un adversaire de renom, un choc entre co-leaders : tout est réuni pour proposer un grand spectacle vendredi soir à la Halle André-Vacheresse à l’occasion des Journées de Noël ! Chorale – Orléans, ou le choc entre deux prétendants à la montée en Jeep Elite, deux équipes qui ont déjà livré une première bataille en Leaders Cup le mois dernier pour un billet vers une finale à Disneyland… Les Roannais l’avaient alors emporté face à des Orléannais diminués, le cas de figure sera inversé ce vendredi puisque ce sont les Choraliens qui devront composer sans leur redoutable paire de meneur habituelle (Keita-Carlino). Une raison de plus pour le public roannais de faire corps avec son équipe !

Matt Carlino blessé à son tour

Après Mathis Keita, Matt Carlino : les deux meneurs de la Chorale Roanne Basket, très en vue depuis de la saison chacun dans leur registre, sont sur le flan pour la réception d’Orléans. Le premier ne reviendra qu’en mars en raison d’une violente béquille encaissée à Vichy, le second l’a rejoint aujourd’hui à l’infirmerie en raison d’une lésion au mollet, qui le privera de compétition plusieurs semaines. Un point sera fait après la trêve le 4 janvier, afin de connaitre la date de son retour à la compétition espérée courant janvier.

Un second coup dur donc, alors que Bryan Pamba, qualifié, n’a fait connaissance avec ses nouveaux coéquipiers que depuis hier. En manque évident de rythme, il ne pourra pas donner sa pleine mesure, bien que le rendez-vous contre son club formateur lui tient à cœur. Ce sera en revanche à l’ensemble de ses coéquipiers de donner plus pour faire front. Clément Cavallo, le capitaine, sera d’autant plus déterminant dans ce contexte pour fixer la marche à suivre, car il s’agira de livrer une bataille. Autant pour l’enjeu de ce match – la première place – que pour effacer la bévue de mardi à Denain.

Orléans revanchard

Revenu à hauteur de la Chorale mardi soir en atomisant Poitiers (111-85), Orléans revient à Roanne un mois après y avoir connu une désillusion, une élimination aux portes de la finale de la Leaders Cup. Ce soir là, les joueurs de Germain Castano étaient privés dé Kadri Moendadze et Miralem Halilovic. Les deux hommes sont de retour et l’OLB en pleine possession de ses moyens, avec un Brandon Jefferson en chien fou (15 points et 6 passes en moyenne) à la tête d’une attaque de feu (87 points en moyenne). Après les débats virils de la double confrontation du mois dernier, le meneur US et sa squad reviennent dans la Loire avec un goût de revanche… Le danger viendra de partout, il faudra une défense de fer et des nerfs d’acier pour répondre à cette armada requinquée et sur-motivée. C’est là que le rôle du public roannais prend tout son sens !

Réservez vos places pour le choc Chorale – Orléans sur la billetterie en ligne