C’est avec une infinie tristesse que la Chorale Roanne Basket a appris le décès d’une de ses légendes, Jean Chaptard, ce lundi à l’âge de 85 ans. Champion de France en 1959 sous le maillot choralien, Jeannot est toujours resté fidèle à son club de cœur, en coulisse comme en tribune où il ne ratait aucun match à la Halle André-Vacheresse.

Jean Chaptard a tout connu à Roanne : à l’époque où les joueurs travaillaient en parallèle à l’Arsenal, il a participé à la montée de la Chorale dans l’élite en 1953, au titre de champion de France à Tours face à l’ASVEL en 1959 et à la finale de Coupe de France perdue à Tours encore contre Le Mans, ainsi que des sélections en Equipe de France. Une fois sa riche carrière sur les parquets terminée, Jeannot ne s’est jamais beaucoup éloign du Palais des Sports et de la Halle. Il fut un pilier des anciens choraliens, qui durant des années, ont participé activement au financement de l’association via l’organisation de brocantes. Administrateur de la SAOS et membre du comité directeur de l’association, il ne manquait aucune réunion et demeurait encore un observateur avisé des résultats de l’équipe professionnelle.

Au-delà du joueur, c’est l’homme qui a profondément marqué le président Daniel Perez. «C’est une figure du club, il fait partie de son histoire, mais je l’appréciait tout particulièrement pour sa personnalité. Il faisait l’unanimité en raison de sa gentillesse, sa jovialité, son humour, c’était un homme attachant avec beaucoup d’humanité.» Le directeur sportif Raphaël Gaume évoque lui aussi «une personne remarquable, qui s’est énormément engagée une fois sa carrière terminée. Il est disponible et investi».

A son épouse Jeannine, à l’ensemble de sa famille et de ses proches, la Chorale Roanne Basket présente ses plus sincères condoléances.