La Chorale Roanne Basket a longtemps résisté avant de s’incliner à Bourg-en-Bresse mardi soir (83-71) en match en retard de la 10e journée de Jeep® ÉLITE. Les hommes de Maxime Boire menaient même à la pause (41-44, 20e), mais ils n’ont pas résisté à l’impact physique des Bressans au fil de la deuxième mi-temps. Il faut dire que la Chorale, en plus de la suspension de Justin Carter, devait composer sans Thomas Ville malade. Mais elle a compensé avec du cœur et de l’application. Cela n’a pas suffi. La réception de Boulazac vendredi s’annonce encore délicate, mais avec le soutien du public roannais tout devient possible !

Cette équipe bluffante. Malgré les coups durs qui compliquent son parcours semaine après semaine, la Chorale est entrée dans son match sans autre préoccupation que celle de jouer son jeu. Adroite (62% à la mi-temps), elle profitait de tout ce que la JL lui laissait pour prendre l’avantage et même porter à l’écart à +11 (18-29, 12e) sur un panier de Xavi Forcada. Le meneur catalan reprenait vie, Gaëtan Meyniel inscrivait son premier panier en Jeep® ÉLITE et Marcquise Reed faisait un sans faute sur la ligne, mais le duo Johnson-Carmichael maintenaient les locaux dans le match (41-44, 20e).

La rotation réduite et la montée en puissance de la JL Bourg dessinaient néanmoins un scénario implacable : les Burgiens passaient devant sur un panier primé de Danilo Andjusic (48-47, 22e) et il récidivait pour créer rapidement un écart (62-52, 27e). Mais le courage incarné par Steeve Ho You Fat, intense dans le combat (14 points et 4 rebonds), retardait l’échéance (68-64, 33e). L’adresse manquait et les balles perdues offraient aux locaux l’occasion de s’échapper pour de bon.