C’était un match de gala entre la Chorale de Roanne et l’Elan Chalon vendredi soir à la Halle André-Vacheresse, et le spectacle était au rendez-vous avec une prestation aboutie de la part des Choraliens face au champion de France en titre ! Les coéquipiers de Laurent Pluvy l’ont emporté 93-83 après avoir compté jusqu’à 29 points d’avance et avoir atteint la barre des 86 points au bout de trois quarts-temps. Les hommes de Jean-Denys Choulet auront l’occasion de prendre leur revanche jeudi prochain à Prissé, au cœur de la trêve internationale.

Un démarrage fantastique !

Le début de match fut accroché. Les deux formations se répondaient du tac au tac mais grâce à un Robert Nyakundi fantastique (22 pts à 6/9 à trois points), la Chorale prenait les commandes du match (16-11, 4e). En confiance, l’intérieur US empilait les paniers primés (17 points dans le premier quart) et donnait rapidement quatorze longueurs d’avance après seulement 10 minutes(34-20, 10e).

Dominateurs dans la raquette, les Roannais continuaient leur petit bonhomme de chemin à l’image de Ben Mbala (43-22, 14e), avant que Roger Zaki ne fasse ses premiers pas sur le parquet de la Halle. Diminués et vite privés de Nate Wolters, les Chalonnais affichaient un manque de réussite cruel et rentraient aux vestiaires avec 21 points de retard (64-43, 20e).

Une seconde période dans la continuité

Le deuxième acte tournait toujours à l’avantage des Roannais qui prenaient jusqu’à 29 points d’avance dans le sillage d’un Mathis Keita libéré (80-51, 26e). Le meneur allait d’ailleurs comme Nyakundi terminer le match à 22 points. Dans le dur, les pensionnaires de ProA se battaient tant bien que mal pour limiter la casse, à l’image de l’abattage d’Ousmane Camara à l’intérieur (86-64, 30e).

Profitant de la baisse de régime des Choraliens, l’Elan Chalon retrouvait ses esprits et réduisait l’écart par l’intermédiaire de Jeremy Nzeulie (89-70, 33e). La défense de l’Elan ne laissait plus rien aux locaux et offrait même du jeu rapide en contre attaque pour atténuer l’ampleur du score final.