La Chorale Roanne Basket a fait mieux que résister à Monaco samedi soir lors de la 3e journée de Jeep® ÉLITE : devant tout au long de la première mi-temps, ils étaient encore dans la roue de la Roca Team dans le money time, pour finalement s’incliner de quatre petits points (71-65). Une défaite encourageante tant l’AS Monaco possède une armada sans commune mesure dans ce championnat, une prestation qui confirme que cette équipe roannaise s’est hissée au niveau de la Jeep® ÉLITE après son faux départ à Cholet. Il faudra désormais confirmer par une victoire face à Gravelines-Dunkerque, vendredi 15 octobre à 20h à la Halle André-Vacheresse.

RÉSERVEZ VOS PLACES POUR CHORALE ROANNE BASKET – BCM GRAVELINES-DUNKERQUE SUR LA BILLETTERIE EN LIGNE

Cette fois-ci, la Chorale a soigné l’entame et a même compté jusqu’à 8 points d’avance au cœur du deuxième quart-temps (18-26, 14e), profitant de la maladresse des locaux et d’un jeu d’attaque efficace et dénué de déchet. Mais Monaco aussi le ton pour rentrer aux vestiaires devant (35-34, 20e), grâce à un Paul Lacombe en jambe (14 points, 2 rebonds et 2 passes décisives). C’est encore lui qui creusait l’écart dans le troisième quart, avant que Kim Tillie ne relègue la Chorale à -9 sur un panier primé (45-36, 28e) puis à -13 sur un shoot intérieur qui parachevait un temps fort dans l’ultime période (60-47, 33e). Yacouba Ouattara y allait aussi de ses réussites longue distance (16 points à 4/8 à trois-points) pour mettre la formation roannaise à -14 (69-55, 37e), mais Olivier Cortale puis Justin Carter répondaient dans le même registre pour faire passer un dernier frisson dans les rangs monégasques (69-65, 47 secondes à jouer). Dee Bost mettait fin au suspense, mais le simple fait qu’il ait existé était la preuve que la Chorale a réussi son match en terres princières.